Alexandre Roussel

Le choix et la passion

Quand le métier est la passion

Parfois, il arrive que le métier soit la passion. Le musicien, lorsqu’il joue, créer et pratique, s’adonne à sa passion. Par contre, ce métier demande des ingrédients qui ne sont pas disponibles facilement. Il faudra de la patience, du talent et même un peu de chance pour vivre de cette passion. Il y a beaucoup d’autres passions et intérêts plus ou moins difficiles à professionnaliser. En effet, certaines passions offrent plus de choix, comme un emploi avec le dessin (dessinateur en bâtiment, dessinateur ou designer industriel, infographiste, architecte, designer d’intérieur, webmestre, illustrateur, animateur 3d…), les animaux (production animale, bio écologie, santé animale, milieu naturel, biologie…), etc. Avec un peu d’ouverture, on peut en faire un métier.

Quand il est possible d’intégrer la passion

Dans d’autres circonstances, s’il est difficile, voire impossible de faire de son métier sa passion, il peut être possible d’intégrer la passion dans un travail différent. Par exemple, le dessin et l’infographie peuvent servir dans plusieurs types d’emplois : la relation d’aide, la mécanique, la construction, l’administration… Sans être vraiment relié au dessin, il est tout à fait possible d’utiliser ce talent ou cette passion dans ces emplois. Pareil pour d’autres centres d’intérêt.

Quand la passion est incompatible

Malgré toute notre bonne volonté, il est de certains intérêts ou passions qui sont carrément incompatibles avec la carrière souhaitée ou obtenue (car oui on peut choisir une carrière sur d’autres critères que l’intérêt et la passion). Comme cette passion fait partie de nous et qu’il est nécessaire de la laisser s’exprimer, de s’en occuper pour être heureux, notre emploi devrait, idéalement, être compatible avec cette autre partie de nous. Les passions personnelles peuvent influencer le choix d’un travail, tout comme les conditions et le travail peuvent influencer les passions. Difficile de voyager lorsqu’on a deux semaines de vacances par année sans autres possibilités de congé.

Conclusion

Vos passions sont une partie de vous, tout comme vos qualités, vos émotions et vos valeurs. L’important, ce n’est pas de faire carrière dans le domaine d’une de vos passions, mais tout simplement de lui accorder l’importance qu’elle mérite. Que ce soit l’objet central de votre travail, qu’elle soit intégrée partiellement dans une ou des tâches de votre travail ou encore que vous la gardiez pour vos temps libres, rien de tel qu’une dose de passion pour agrémenter votre vie.